Publié par

Nouvelles des Éditions Helvétius

Sortie réussie pour 100 ans d’histoire de France et du PCF. Les communistes s’affichent, (catalogue de l’exposition éponyme qui se tiendra à l’Espace Niemeyer à partir du 29 novembre 2020) dont la présentation a été faite à La Bellevilloise, à l’espace Livres de la Fête de l’Humanité autrement. Plusieurs centaines d’exemplaires ont été commandés, nous devrions atteindre rapidement le millier d’exemplaires vendus.

L’édition du catalogue avec 2 DVD (trois heures de films) conçus par Ciné-Archives est en voie d’achèvement. Elle devrait être prête fin octobre-début novembre. Il faut souligner l’excellence du travail de notre imprimeur Rivet-pe à Limoges qui malgré les difficiles conditions dues à la crise sanitaire a mis tous ses moyens pour que nous puissions sortir dans des délais raisonnables.

Nicolas Duffour a présenté son livre, L’espion de mon père, lors de l’émission littéraire Tambour battant d’Antoine Spire et Patrick Tudoret sur Demain TV

Échec au kaiser de Jean-Philippe Milesy, sortira le 20 octobre. Vous pouvez le commander dès maintenant. Il sera à la disposition des libraires dès le 23 octobre.

Regards sur la Havane, de Franck Delorieux, livre de photographies, présenté par Marc Sagaert, directeur général de l’Alliance française à Cuba, sortira en novembre. Un magnifique cadeau pour les Fêtes et les amoureux de Cuba.

En préparation (sorties prévues en 2020 également) : L’aventure CapEchecs de Pascal Lazarre ; Opération Boléro Paprika de José Fort. (Sorties en 2021) : une biographie de Jean-Pierre Chabrol, écrite par Christian Langeois et le nouveau roman historique de Guy Pernet, Jacques-Auguste Trésor. Nous reviendrons sur le contenu de ces ouvrages dès que nous les mettrons en pré vente.

Enfin, nous portons une attention toute particulière au démarrage en janvier 2021 de la toute nouvelle maison d’édition féministe Daronnes, auquel nous apportons notre soutien.

Publié par

La Fête, quand même

Éditions Helvétius et Les Lettres françaises ont participé à la Fête de l’Humanité autrement, qui s’est tenue dans différents lieux les 11,12 et 13 septembre dernier.

Nous étions présents à l’Espace Livre à La Bellevilloise (Paris 20e). C’est toujours un pincement au cœur de revenir dans cette ancienne coopérative ouvrière de consommation, fondée en 1877 et qui par la suite deviendra un centre actif du mouvement ouvrier révolutionnaire. 

Nous avons pu y présenter en avant première le livre 100 ans d’histoire de France et du PCF sur les murs. Les communistes s’affichent, catalogue de l’exposition à venir à l’Espace Niemeyer  (du 19 novembre 2020 à la fin janvier 1921). (1)

Jacques Dimet a remplacé Guillaume Roubaud-Quashie, empêché, dans le premier débat sur le centenaire du parti communiste (voir vidéo, à partir de 1h06).

Nouveauté présentée également, le livre de Nicolas Duffour, L’Espion de mon père. Beaucoup d’intérêts pour nos livres –et nos cartes postales- et pour Les Lettres françaises, revue mensuelle dirigée par Jean Ristat.

Nos ami-e-s et auteurs-trices présents à notre stand : Mustapha Boutadjine,  Juliette Dimet, Chantal Montellier, Nicolas Duffour, Christian Kazandjian (représentant Douglas C. Bravo), Olivier Lannuzel.

  1. Il était également présenté le même jour au stand de Sainte-Geneviève-des-Bois à la Fête de l’Humanité en Essonne.
Publié par

Éditions Helvétius à la Fête de l’Humanité autrement

Nous serons cette année encore présents à la Fête de l’Humanité, dans les nouvelles conditions dues à la crise sanitaire.

Le Village du Livre sera accueilli les 11 et 12 septembre à La Bellevilloise (19/21 rue Boyer 75020 Paris)).

Nous présenterons deux nouveaux ouvrages :

Toutes nos autres publications seront naturellement de la partie et notamment Les Lettres françaises, dont nous sommes l’éditeur. 

Ventes d’affiches et de cartes postales de Mustapha Boutadjine et Chantal Montellier.

Plusieurs de nos auteurs et autrices seront présents, les plages de dédicaces seront données sur notre site.

Publié par

ACTRICES ET ACTEURS DU RENOUVEAU DE L’ÉDITION

Tout s’accumule en cette année 2020 qui pourrait marquer dans l’histoire une date importante, une cassure. Cela vaut pour Éditions Helvétius comme pour tout le monde. À la Covid-19 et au confinement se sont ajoutées bien des limitations aux libertés individuelles et collectives, au nom d’une raison plus importante. Nous ne sommes pas dans le camp des complotistes ou des amateurs de complots en tout genre. Nous comprenons bien qu’il faille prendre et qu’il fallait prendre des mesures parfois sévères pour combattre la pandémie. Nous savons tous aussi que cette bataille a été rendue plus difficile par l’état de délabrement de notre système de santé, – comme de tous les services publics et l’abandon de filières industrielles- alors que les personnels (médecins, infirmières, personnels techniques) tiraient, avec leurs syndicats, la sonnette d’alarme depuis des années et particulièrement lors de cette grande grève des urgences. Nous publierons des textes et analyses sur cette crise au cours des mois à venir. 

À la crise sanitaire et à l’arrêt d’une partie des productions éditoriales se sont ajoutés la canicule et le redémarrage difficile pour les entreprises de la chaine de l’édition et de la chaine graphique tout simplement parce que le confinement et ce qui a suivi a désorganisé la production et que le travail s’est accumulé. Une reprise d’activité « comme avant » pendant une période de congés (méritée pour toutes et tous) est impossible.

C’est ce qui explique pour une bonne part les retards pris à la sortie annoncée de plusieurs de nos ouvrages. Que nos lectrices et lecteurs, que nos autrices et auteurs nous en excusent.

Pendant cette période nous avons eu, comme tout le monde, une baisse des rentrées financières. Pas tout de suite puisque les éditeurs ne sont pas tributaires de clients de passage. Dans une boutique, un bar, un restaurant, … l’obligation de fermer pendant le confinement  a des conséquences immédiates. Pour l’édition le décalage se fait plusieurs semaines, voir mois après puisque la non production éditoriale n’a des conséquences sur les ventes que plusieurs semaines après. C’est donc maintenant, pendant cette période de soudure, que le plus dur se fait sentir.

Pendant cette période nous avons pu continuer à préparer les livres annoncées et sortir chaque mois Les Lettres françaises, dont nous sommes l’éditeur.

 Comme nous l’expliquions le 17 avril dernier (article Pour Les Lettres françaises, le triangle vertueux , toute commande de livres nous donne les moyens nécessaires à publier d’autres livres et brochures, bien sûr, mais aussi à développer Les Lettres françaises, à lui permettre de gagner de nouveaux abonnés. De même que la multiplication des abonnements aux Lettres permet de donner une plus grande visibilité aux titres de notre maison d’édition. Et dans les deux cas, nous permettons à l’industrie graphique d’avoir également des commandes.

Bien entendu il s’agit de faire vivre dans le monde du livre et de l’imprimé une conception progressiste et humaniste, révolutionnaire en un mot.

Vous l’avez bien compris, nous avons désormais un choix éditorial qui s’étoffe, nous avons également décidé de soutenir une jeune maison d’édition féministe, Daronnes, qui publiera ses premiers ouvrages en janvier prochain. 

Ce choix éditorial, il est à votre disposition : découvrez nos nouveaux titres, faites connaître autour de vous nos publications, devenez avec nous des actrices et des acteurs du renouveau du livre et de l’édition.

Jacques Dimet
Fondateur de Éditions Helvétius

Publié par

Pour Les Lettres françaises, le triangle vertueux

La crise sanitaire et les mesures de confinement ont des effets désastreux pour l’édition et notamment pour les plus petites structures. Les librairies sont fermées et donc, nécessairement, les ventes s’en ressentent. Moins de ventes signifie évidemment moins de rentrées financières, et donc des difficultés pour la mise en œuvre des projets en cours et, tout simplement pour faire vivre la structure (loyers, charges, etc.)

Éditions Helvétius est également l’éditeur des Lettres françaises, ce qui lui confère une responsabilité particulière. Depuis plus d’un an Les Lettres françaises sont revenues au papier, ce qui est assez rare dans la presse aujourd’hui. C’est un effort important qui n’a pu être concrétisé que par le travail effectué par l’équipe rédactionnelle et les collaborateurs des Lettres, l’engagement de Éditions Helvétius et l’énergie déployée par notre imprimeur, Rivet, à Limoges, sans qui la qualité des Lettres françaises ne serait pas ce qu’elle est, grâce à la rigueur professionnelle dont ses salariés font preuve. Les Lettres françaises n’auraient pas non plus pu reparaître, dans la version imprimée, sans le soutien sans faille de la Filpac-CGT (Fédération du livre, du papier et de la communication), héritière des fédérations du Livre et du Papier.

Aujourd’hui, malgré le confinement et le Covid-19, qui a touché certains d’entre nous, Les Lettres françaises n’ont pas cessé de paraître. Mais il nous faut aller plus loin. Comme indiqué plus haut, la crise sanitaire aura aussi des répercussions économiques et nous voulons absolument continuer l’aventure des Lettres françaises, sans accroc, ni retard.

C’est pourquoi nous demandons aux lectrices et lecteurs des Lettres françaises, aux amies et amis des lettres, à toutes celles et ceux qui sont attachés à la culture dans toute ses dimensions de nous aider à réaliser 1000 abonnements supplémentaires d’ici la fin de l’année.

Cela sera un cercle vertueux.  Les Lettres françaises sont unique. La revue aborde nombre de thématiques liées à la culture et aux Arts. Elle soutient les jeunes créateurs. Elle critique, elle analyse, elle propose. Faire rayonner Les Lettres françaises c’est aider au développement de la culture dans une approche qui n’est pas dans l’orbite de la pensée dominante en termes médiatiques.

Aider Éditions Helvétius, c’est aussi aider Les Lettres françaises, car plus la structure éditoriale sera forte, plus cela permettra d’aller vers le développement du titre et de ses hors-séries, et de promouvoir comme nous voulons le faire,  des coopérations avec tous les secteurs de la culture. En clair, acheter aujourd’hui, pendant même la période de confinement, des ouvrages des éditions Helvétius, c’est donner plus d’assise aux Lettres françaises. Dans notre catalogue : Franck Delorieux, pour Le rameau vert ; les plasticiens Mustapha Boutadjine et Jean-Denys Phillipe pour respectivement Collage(s) Résistants et Coups doubles ; un carnet inédit de dessins d’Aragon, J.R -75, Le cadeau à Jean, accompagné d’un livret-présentation de Jean Ristat (une analyse de cet ouvrage, Aragon, L’oiseau de feu dans ses dessins d’Olivier Barbarant est également disponible). Nous avons plusieurs livres en préparation, dont la liste figure sur notre site et notamment un nouvel ouvrage de photographie de Franck Delorieux, Regards sur La Havane. Faire des précommandes est vitale pour une structure comme la nôtre.

Enfin, nous avons décidé depuis la fondation de Éditions Helvétius, d’avoir un imprimeur exclusif, avec qui nous avons fait à la fois de la presse, des livres d’art, des romans et des essais. Cet imprimeur, Rivet-PE est aussi un imprimeur du mouvement social. Toute production de livres et de journaux aide aussi cette imprimerie, en ces temps difficiles.

Il s’agit bien là d’un cercle vertueux ou plutôt d’un triangle vertueux : le journal, l’éditeur, l’imprimeur

Publié par

L’épidémie de Covid-19

L’épidémie de Covid-19 n’est pas évidemment sans conséquence sur l’activité de Éditions Helvétius. Nous continuons à avancer sur les livres en préparation (*) et sur les prochains numéros des Lettres françaises, depuis nos lieux de confinement.

La sortie de 100 ans d’histoire de France et du PCF (Les rouges s’affichent, sur notre site) qui était prévue début avril est retardée, notre imprimeur travaillant naturellement en effectif réduit et l’exposition programmée à l’Espace Niemeyer étant également repoussée à une date ultérieure. Toutes les commandes seront honorées et tous ceux qui ont souscrits seront prévenus de la date de sortie, probablement fin mai, début juin. Nous donnerons chaque jour des informations sur nos programmations et sur la possibilité ou non de distribuer des ouvrages, dans la période actuelle.

Le meilleur moyen de nous joindre est par mail, car nous n’avons pour le moment pas accès à notre boîte à lettres –courrier. Et toutes les commandes peuvent être faites sur notre site.

Nous allons dans les heures qui viennent, mettre en pré commande nos livres en préparation.

Nous vous invitions d’ailleurs a passer les commandes le plus rapidement possible, car cela nous aidera en trésorerie mais surtout nous permettra d’être solidaire avec notre imprimeur, qui est depuis des décennies au service du mouvement social et du monde du travail.

Pour toute info concernant Éditions Helvétius : liaison@editionshelvetius.com

Pour ce qui concerne Les Lettres françaises : abonnementsllf@editionshelvetius.com

Pour le catalogue 100 ans d’histoire de France et du PCF : centenairepcf@editionshelvetius.com 

(*) notamment Échec au Kaiser, élémentaire pour cher Mycroft, un palpitant livre d’espionnage de Jean-Philippe Milesy ; Cap Échecs de Pascal Lazarre et Jacques-Auguste Trésor, vaste roman historique de Guy Pernet.

Publié par

ÉDITIONS HELVÉTIUS À LA FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019.

Comme chaque année depuis notre création nous participerons à la Fête de l’Humanité millésime 2019, au Village du livre.

Trois thèmes marqueront notre présence : Aragon, Cuba, Les Lettres françaises

Autour d’Aragon, nous proposerons un inédit : J.R-75, Le cadeau à Jean, dont nous avions présenté des épreuves l’an dernier. Il s’agit de la représentation à l’identique d’un carnet de dessins que le poète offrit à Jean Ristat à l’occasion de la Fête de la Saint-Jean 1975. Présenté dans un coffret, l’ouvrage comprend également un tiré à part avec un texte de Jean Ristat. Dans la recension qu’il en fit dans le numéro 5-171 (mai 2019) des Lettres françaises, et que nous avons édité en brochure, Olivier Barbarant écrit : « C’est qu’Aragon a fait en 1975 pour la Saint-Jean et ses feux fameux, le don amoureux d’une série de dessins, couvrant toutes les pages d’un beau carnet à couverture de cuir sombre.  (…) Rougira donc qui voudra. » 

Autour de Cuba, nous appellerons à la solidarité avec le peuple cubain victime depuis 57 ans de l’embargo des États-Unis, autour de plusieurs ouvrages et notamment la publication –en première mondiale- du livre de Pedro Ross (Cuba en révolution, récit d’un syndicaliste), qui fut secrétaire général de la Centrale des travailleurs cubains – la CTC- pendant treize ans. Pedro Ross revient sur la période spéciale instituée à Cuba après l’effondrement de l’URSS. C’est à cette époque qu’il fut le principal dirigeant syndical de l’île. Se servant de nombreux documents, souvent inédits, de cette période et de ses rencontres avec Fidel Castro, il explique comment les syndicalistes, en s’appuyant sur les collectifs de travail dans les entreprises, ont pu sauvegarder les acquis de la révolution, notamment en matière sociale. Dans la deuxième partie de son ouvrage Pedro Ross se fait historien en narrant la lutte du peuple cubain pour l’indépendance et la justice sociale des origines à la victoire de la Révolution.

François Duteil, ancien dirigeant de la CGT et du PCF, qui préface le livre de Pedro Ross, sera présent sur le stand.

Seront également présents, Masiko, le vagabombeur, auteur de Les murmures de La Havane, ouvrage photographique sur ses animaux peints au pochoir dans les quartiers de La Havane et Mustapha Boutadjine, auteur de Collage Résistant(s) dont plusieurs œuvres sont consacrées aux figures de la révolution cubaine.

Les Lettres françaises. Depuis octobre 2018, nous en assurons la publication papier, sous la direction de Jean Ristat. L’ensemble des numéros parus sera sur la Fête, avec naturellement la possibilité de s’abonner et de discuter avec la rédaction.

Chantal Montellier dédicacera son dernier opus 68’Art

Publié par

Communiqué

Dans la matinée du jeudi 13 septembre 2018, des cartons se trouvant sur une palette de livraison au Forum social de la Fête de l’Humanité ont été ouverts par des personnes non habilitées. Un exemplaire d’un ouvrage d’art édité en impression numérique, qui est un exemplaire de travail servant à la préparation de l’édition définitive, donc non publiable, a été dérobé. Cela nuit à la maison d’édition mais aussi aux ayant-droits de l’artiste dont l’oeuvre doit être publié dans l’ouvrage définitif. Toute utilisation de l’ouvrage dérobé et toute publication de tout ou partie de son contenu sur quelque support que ce soit sera passible de poursuites judiciaires.

Publié par

Cadeaux de fin d’année

La fin de l’année approche. Le moment des cadeaux, -mais si mais si, beaucoup d’entre nous se livrent encore à cette pratique.
Enchantez donc vos proches.

LES ÉDITIONS HELVÉTIUS VOUS DONNENT DES IDÉES DE CADEAUX A TOUS LES PRIX.

NOS BEAUX LIVRES

COLLAGE RESISTANT(S), la monographie de l’œuvre de Mustapha Boutadjine (graphisme-collage), tout quadrichromie, format : 28 x 40 cm, 320 pages, 150 reproductions, 116 auteurs. 70 € (frais de port offerts jusqu’au 31 janvier 2018). Version couvertuyre toilée, exemplaire numéroté et signé de l’artiste : 150 €

COUPS DOUBLES, de Jean-Denys Phillipe, dessins et sculptures. Un regard décalé et exigeant sur le monde d’aujourd’hui. 152 pages, 25 €

LE RAMEAU VERT, de Franck Delorieux, photographe-écrivain, le Jeune Fleuve de Pierino Da Vinci, mit au regard d’un modèle vivant. Format : 21 x 23 cm, 80 pages, 30 €

LES MURMURES DE LA HAVANE de Masiko, coloriste vagabombeur, qui a mis, au pochoir, ses animaux de la savane, sur les murs de La Havane. Format : 20 x 20 cm, tout quadrichromie, 128 pages, 24 €

Et pour les petits cadeaux qui entretiennent l’amitié :

Un roman qui fera date : Les fleuves foudroyés de Douglas C. Bravo (présenté et introduit par Christian Kazandjian), 128 pages, 13 €

Où t’habites, Géographie amoureuse de la France et du monde, poésies d’Olivier Lannuzel avec des peintures de Corinne Jullien, tout quadrichromie, 80 pages, 15 €

Mes Fêtes de l’Humanité, Dans les entrailles de la Grande Scène, de Pascal Lazarre, ancien directeur artistique de la Grade Scène de la Fête de l’Humanité, format 20 x 20 cm, 88 pages, 12 €

Et le premier titre de notre collection polar :
Grognards.net, Meurtre sur le Zad de Gérard Streiff, 128 pages, 9,45 €

Publié par

Nouvelles du jour

FÊTE DE L’HUMA 2017. Beau succès du stand des Éditions au Village du livre, notamment autour des tableaux du Che de Mustapha Boutadjine (auteur de Collage Résistant(s)). Plus d’une centaine de posters (format A2) représentant les tableaux ont été achetés. En tout 98 livres ont été vendus par notre équipe. Les deux petits derniers (Mes Fêtes de l’Humanité, de Pascal Lazarre et Grognards.net de Gérard Streiff), faisant un tabac.

 

FRANCK DELORIEUX a lu les poèmes extraits de son dernier recueil Les saisons (publié chez Gallimard), à la Librairie Gallimard à Paris mardi 26 septembre. Il a également présenté Le rameau vert, qui est en vente à la librairie Gallimard.

 

JEAN-DENYS PHILLIPE expose jusqu’au 20 octobre 2017 ses assemblages drolatiques et dessins politiques à l’Espace Envol à Privas (Ardèche). Les visiteurs de l’exposition peuvent également s’y procurer Coups Doubles (jeandenysphillipe.com/agenda)

 

GÉRARD STREIFF participera au Festival  du Polar de Cognac  (Charente) du 20 au 22 octobre. Il y présentera Grognards.net, Meurtre sur la Zad